Un petit siècle épatant
Les aéronautes de l'esprit
Les boutiques de cannelle
La langue, le style, le sens


2-913764-27-4

28,00 €
×

La langue, le style, le sens

Études offertes à Anne-Marie Garagnon

Textes réunis et présentés par Claire Badiou­Monferran, Frédéric Calas, Julien Piat et Christelle Reggiani

Ouvrage collectif, Michel Arrivé, Laurence Aubry, Claire Badiou-Monferran, Françoise Berlan, Brigitte Buffard-Moret, Pierre-Alain Cahné, Frédéric Calas, Thomas Clerc, Xavier Darcos, Jean-Louis de Boissieu, Simone Delesalle, Delphine Denis, Jean-Marie Fournier, Nathalie Fournier, Catherine Fromilhague, Mireille Huchon, Danièle James-Raoul, Vân Dung Le Flanchec, Cécile Lignereux, Florence Mercier-Leca, Georges Molinié, Philippe Monneret, Anne-Marie Paillet-Guth, Gilles Philippe, Julien Piat, Christelle Reggiani, Françoise Rullier-Theuret, Mireille Ruppli, Gilles Siouffi, Olivier Soutet, Claire Stolz, Laurent Susini, Isabelle Ville

La Langue, le Style, le Sens, est un florilège de réflexions sur le thème du style en littérature, à conseiller aux littéraires, aux linguistes, à tous les passionnés de stylistique. Hommage à une référence dans ce domaine, Anne-Marie Garagnon, il interroge les codes, les formes, les perspectives créées par la langue, et cerne ce qu'est le style. Les contributions abordent cette question de mille manières captivantes.

Quatrième de couverture

Le « style » ressortit au paradigme de l’indice: le terme, qui renvoyait éty­mologiquement à l’instrument même de l’écrivain (stilus), en est venu à désigner métonymiquement sa manière d’écrire, puis le propre de la littérature. Inscription expressive d’un sujet dans un texte, singularisation de la langue en parole, la notion ne peut pourtant être pensée que dans le cadre, plus général, d’une linguistique de l’écrit et d’une stylistique historique des discours et des genres.

C’est donc de façon très large que les études ici réunies présentent un état de la recherche en cours sur le français littéraire moderne. Des perspectives syntaxiques aux perspectives esthétiques, l’exigence y demeure la même: une observation attentive aux formes langagières en tant qu’elles portent trace d’un sens – sens interne au système et à l’histoire de la langue, sens attribué à la « langue littéraire » à travers ses représentations imaginaires, sens modelé par les configurations discursives au sein desquelles se trouve pris le style. Dès lors, c’est, en creux, une réflexion sur le geste herméneutique qui donne son unité au présent recueil.

La langue, le style et le sens: tels sont les objets auxquels Anne­Marie Garagnon n’a cessé de se consacrer. Trois objets qu’une trentaine de collègues et amis – parmi eux, beaucoup d’anciens étudiants – entre­ prennent ici de revisiter afin de rendre hommage à celle qui a suscité bon nombre de vocations.

Présentation

Notes bio-bibliographiques

I. La langue entre histoire et système

Mireille HUCHON – Paradoxes d’un vulgaire illustre à la française au milieu du XVIe siècle

Delphine DENIS – Le statut du nom propre au XVIIe siècle : glanes grammaticales, perspectives littéraires

Gilles SIOUFFI – Altérité de la langue classique ou : lointain écho au Cid

Nathalie FOURNIER – L’évolution du traitement grammatical du ne dit « explétif » du XVIe au XIXe siècle

Jean-Marie FOURNIER – Les idées grammaticales de Jacques Damourette et Édouard Pichon et la tradition grammaticale française

Simone DELESALLE – Les « idées accessoires » dans l’histoire de la grammaire

Françoise BERLAN – Un synonymiste censuré : Roubaud ou le rôle du mot-objet en synonymie distinctive

Mireille RUPPLI – « Il m’est difficile de vous répondre » ou : le « datif » en question

Philippe MONNERET – Allitérations, assonances, analogies

Olivier SOUTET – Un et le tenseur binaire radical

Danièle JAMES-RAOULMoult à travers les âges (XVIe-XXIe siècles) : de la désuétude à la résurrection

II. Faits de langue et faits de style

Vân Dung LE FLANCHEC – À propos de « mon Orphée » de Maurice Scève : le nom propre à l’épreuve de l’antonomase

Cécile LIGNEREUX – « La plus tendre et la plus parfaite amitié » : les substantifs abstraits au pluriel dans les lettres de Mme de Sévigné à Mme de Grignan

Isabelle VILLE – Comment la vue vient à Agnès... ou le verbe voir dans L’École des femmes

Claire BADIOU-MONFERRAN – Hypothèses sur les emplois « intempestifs » de l’anaphore démonstrative dans un corpus de nouvelles galantes (1660-1680)

Christelle REGGIANI – Référence démonstrative et incipit fictionnel : l’exemple de La Vie mode d’emploi

Julien PIAT – Conscience phrastique et faits de prédication : l’illisible linguistique dans le Nouveau Roman

Laurent SUSINI – Asymétries et décrochages syntaxiques dans la « Lettre anonyme au Roi » de Saint-Simon

III. Effets de style et effets de discours

Anne-Marie PAILLET-GUTH – Aspects de l’ironie dans Les Fables de La Fontaine

Frédéric CALAS – L’épanorthose : de la correction langagière au dévoilement heuristique

Françoise RULLIER-THEURET – François Seurel : un narrateur qui vous veut du bien !

Claire STOLZ – Structures polyphoniques dans Le Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras

Catherine FROMILHAGUE – « Et les rhinocéros, c’est de la pratique ou de la théorie ? » Questions de connaissance dans Rhinocéros d’Eugène Ionesco

Gilles PHILIPPE – Peut-on avoir du discours indirect libre dans du discours indirect libre ? (Sur quelques lignes de Céline)

IV. Stylistique et herméneutique des formes

Georges MOLINIÉ – La pratique stylistique

Thomas CLERC – « La stylistique, c’est la littérature »

Jean-Louis DE BOISSIEU – « Je crois que tout a commencé par la pluie » : d’un thème privilégié dans les romans de Dominique Barbéris

Florence MERCIER-LECA – De pierre et de lumière. Notes sur la caractérisation métaphorique des personnages dans les récits de Jean Genet

Laurence AUBRY – Pourquoi ne pas lire Un amour de Swann comme un rêve ?

Xavier DARCOS – Les Rêveries d’un promeneur solidaire, Eugène Le Roy

Pierre-Alain CAHNÉ – Passion et sacrement dans La Princesse de Clèves

Michel ARRIVÉ – Cyrano sémiologue dans Les États et Empires de la Lune

Brigitte BUFFARD-MORET – Le statut de la chanson au sein de la poésie française (XVIe-XIXe siècles)

Tabula gratulatoria

  • Date de parution : novembre 2005
  • Dimensions : 22,4 cm x 14 cm
  • ISBN-10 : 2-913764-27-4
  • Nombre de pages : 384
  • Poids : 500g
  • Reliure : Broché

Je recherche un livre

Mon panier

Panier vide

Port 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Passer la commande

Newsletter

Voulez-vous être informé de nos parutions ?
(Vous recevrez 4 à 6 courriers par an.)